Présentation

Les missions de la

  • Pour obtenir une indemnisation juste et équitable, la victime d’un accident a besoin de pouvoir s’appuyer sur les conseils et avis de personnes spécialisées en droit du dommage corporel  faisant à la fois appel à des notions juridiques (lois, jurisprudence…) mais également à une connaissance des rapports entres tous les acteurs qui peuvent intervenir dans le processus d’indemnisation des différents préjudices (assureurs, avocats, médecins experts, fonds de garantie…)..
  • L’expérience montre que les assureurs recours ne sont pas bien placés pour défendre au mieux les intérêts des victimes de dommages corporels….(conventions entre assureurs à respecter, barémisation de l’indemnisation..) et sont moins passionnés qu’un mandataire spécialisé en droit du dommage corporel, dont l’intérêt premier est celui des victimes.
  • Lorsqu’un accident se produit et entraîne des blessures physiques, c’est toute la vie d’une personne et de ses proches qui peut être bouleversée.
  • La victime d’un dommage corporel, diminuée sur le plan physique et psychologique, a besoin d’être accompagnée et conseillée à chaque étape du long parcours menant à la réparation de son dommage car chaque cas est différent et varie selon divers critères (type d’accident, gravité des préjudices et des blessures dont ils découlent, âge de la victime…).
  • Malgré l’avancée des lois en faveur des victimes, la pratique montre que les conclusions médicales peuvent être incomplètes et que les offres d’indemnisation sont toujours insuffisantes.
  • La CRIVAC est une entreprise individuelle, représentée par Isabelle Varenne, titulaire d’un doctorat de droit privé, d’un DEA de droit pénal et d’un DU de droit des assurances, juriste spécialisée en droit des victimes et du dommage corporel depuis plus de 15 ans.

Fonctionnement et honoraires

  • La CRIVAC peut intervenir à tous les stades du processus d’indemnisation, soit juste après l’accident, soit lorsque qu’une a déjà eu lieu, pour éventuellement la contester si les conclusions sont incomplètes, soit au stade de la liquidation des préjudices, si vous n’êtes pas satisfait de l’offre faite par l’assureur du responsable ou du fonds de garantie.
  • Si la victime d’un accident souhaite confier la défense de ses intérêts après avoir obtenu toutes les informations de départ pour traiter son dossier, un pouvoir de représentation sera confié à la CRIVAC qui se chargera de veiller au bon suivi du dossier, d’effectuer toutes les démarches et une convention d’honoraires sera signée entre les deux parties.
  • La CRIVAC perçoit une rémunération uniquement sur résultat, soit un pourcentage sur les provisions et l’indemnisation finale, et des frais de dossier minimes.
Mots clés: , , , , ,